Accueil > Actualité, Belge, Juridique > Ceci n’est pas mon pays: Prise en considération du négationnisme et de l’indemnisation des collabos

Ceci n’est pas mon pays: Prise en considération du négationnisme et de l’indemnisation des collabos

Dernièrement, le Sénat a accepté de prendre en considération un texte à tendance négationniste proposé par le Vlaams Belang. Ce document prévoit d’indemniser les victimes de la répression des (sic) « prétendus » collabos de la Seconde Guerre et d’effacer les condamnations dont ils ont fait l’objet.

Un pardon est envisageable, mais pas lorsqu'il vient des principaux intéressés.

 La Belgique a été un pays de vives résistances; jouxtant l’Allemagne, bien que rapidement tombé, ses habitants n’ont pas tous laissé l’Occupation se faire sans difficulté.

Maintenant qu’il y a prescription, il pourrait être envisagé un pardon. Effectivement, quelle junte peut encore traquer des coupables d’autrefois? Il ne faut pas voir le diable partout non plus; on peut leur pardonner. Après tout, la situation n’est plus ce qu’elle était, et le Monde a désormais pardonné l’Allemagne. Les principaux responsables sont encore traqués, l’expérience de Milgram leur donnant parfois raison.

Mais lorsque le texte fait mention de « prétendues » collaborations; ou que celui-ci envisage de faire indemniser les coupables, et qu’il a été déposé par un parti d’extrême-droite, je ne souscris plus.

En effet, il est indignant pour la Belgique de se permettre de laisser un parti d’extrême-droite de faire valoir jusqu’au Sénat ses idées de négationnisme. La prise en considération a été créée dans ce but; et c’est un échec à la mission de cette protection parlementaire que d’avoir laissé ce texte parvenir jusqu’aux discussions. La Belgique est-elle négationniste? Non!
Venant de leur initiative, cela ressemble plus à autoriser un vieux racisme, un ancien intégrisme, pour permettre à un nouveau de s’implanter. Plus de
Reductio ad Hitlerum, plus de Godwin Point; maintenant la collaboration doit, à leurs yeux, être une chose qui n’est plus condamnable et qui s’entend parfaitement.

Ceci n’est pas mon pays.

C’est d’autant plus indignant que la Vlaams Belang va, jusque dans le titre, faire comprendre que, pour lui, les crimes punis à l’époques ont été le fait d’une peur irraisonnée d’Hitler. Ils ont raison. Mais il est trop tard, 67 ans après, pour dire que c’était une erreur. Tout comme il est idiot de faire interdire « Tintin au Congo » parce qu’il ne fait que témoigner de l’idéologie de l’époque, il n’est pas question de revenir en arrière concernant la répression de la collaboration.

Je ne souscris pas aux multiples exécutions qu’ont subit les collabos; tout comme je regrette que cette barbarie n’ait pas mené à une amélioration globale du racisme en général (le racisme ayant atteint un paroxysme aux États-Unis dans les années ’60 avec les groupes KKK et autres qui recueillent, aujourd’hui encore, de nombreux adhérents).

Le Vlaams Belang, dans leur paradigme étrange bien au-delà du monde, ont réussi à contaminer tous les autres partis flamands. C’est bien regrettable.

De leurs mots, « on peut parler de tout » « nous sommes en démocratie ». Mais ces mêmes partis n’ont-ils pas refusé de nommer des bourgmestres francophones? Ces mêmes partis ne font-ils pas preuve d’une ségrégation?

C’est l’hôpital qui se moque de la charité.

Bonne journée.

Publicités
  1. belgo3
    13 mai 2011 à 18 h 47 min

    Pour mettre sur « papier » notre petite conversation d’hier, je trouve qu’il est anormal que nous ne puissions pas en parler.

    Si un parti démocratique avait fait une proposition de débat avant hier, on aurait pas eu à attendre celle du VB qui joue les martyres sur cette question depuis des lustres. C’est précisément pcq les partis « francophones » (et la gauche VL) ont remis le débat à plus tard que nous en sommes là, on a beau mettre des trucs dans le frigo, ça pourrit toujours à un moment.

    Il y a, au delà de ça, des questions très intéressantes dont il FAUT débattre.

    Quid de la vindicte populaire de l’époque (assassinat de collabos extra-jud., tondage de femmes (et violence diverses) ? Sans pour autant prendre des décisions, juste en débattre.

    Quid des enfants de collabos. Doivent-ils porter les fautes de leurs pères ?

    etc…

    Débattre de l’Amnestie est une chose saine car ça prouve que la société est mature et n’est pas animée que par le revanchardisme.

    Maintenant entre « en discuter » et « oublier » il y a un gouffre, ne nous emportons-nous donc pas.

    • Sanoc
      11 juin 2011 à 22 h 59 min

      Le sujet le plus vaste sur lequel il faudrait débattre, serait de savoir si il faut punir, ou non, les collaborateur a la fin de l’occupation. Nos ancêtre ont eu leurs avis, aujourd’hui a nous de voir si nous auront le même.

      -Beaucoup parleront de famille obligé de collaborer, que faire de ces dernières?
      -On ne puni pas les soldat allemand, devrions nous punir nos citoyens pour des renseignement…
      -Des femmes on couché avec l’occupant. Un Nazi ne peut-il pas être bon amant?

      A force de vouloir mettre les collaborateur dans un sac a part ou tout les vice peuvent être entreposer, n’allons nous pas dans le même sens que les racistes. Une nouvelle race apparait, le « collabo »…

      Cherchons les, renseignons nous sur eux, et mettons entre de mauvaise main des informations aussi fragile. Le front national remonte dans certain coin non loin. Attendons et exterminons les.

      « Quid des enfants de collabos. Doivent-ils porter les fautes de leurs pères ? »

      Portons vengeance sur leurs enfants comme ils ont porter renseignement sur les notre…

      Plus sérieusement ne sommes nous pas en pays libre. Les fils de collaborateur n’en reste pas moins des personnes ne les rabaissons pas au rang de « fils de… ». Il y a un jour ou il n’y a plus personne sur qui taper pour donner justice, il faudrait apprendre a faire avec!

      Et pour les autre… Ne serait-il pas temps de pardonner. On ce divise, on essaye d’expulser certain des notre, on ce bouffe les un les autres pour des raison culturel du plus bas ordre…. Alors ne rajoutons pas encore un vice parmi tant d’autre, mieux encore, ne faisons pas porter le chapeau a ces malheureux.
      Il n’est pas question d’oublier, mais bien de pardonner, d’aller de l’avant et de montrer au autre qu’on peu passer par dessus nos querelle…

      PS: Je ne fait qu’un passage sur ce site, je n’aime pas la façon d’écrire. Beaucoup de propos qui me choque mais surement que je ne dois pas comprendre les sentiment de l’auteur a travers ces quelque lignes. Je suis persuader que celui-ci est bien si on prends le temps de venir chaque jour.

  2. 13 mai 2011 à 18 h 57 min

    Pour la vindicte de l’époque, il ne faut pas oublier « Nulla crimen (ou poena) sine lege ». Le contexte de l’époque s’y prêtait.

    Je suis d’accord pour qu’il y ait débat, mais il y en a toujours un qui précède la prise en considération. On aurait dû se limiter à ce débat-là.

    • belgo3
      13 mai 2011 à 21 h 02 min

      Ah bien sûr, mais alors je pourrais te répondre que pour les collabos aussi. Je ne parle pas bien sûr des fachos, mais de ceux qui l’ont fait pour nourrir leur gosse. Les temps étaient très dures, il ne faut pas juger tout ces gens trop vite.

  3. Youri
    14 mai 2011 à 11 h 20 min

    Je suppose que vous avez tous lu l’excellent article de Marcel Sel…..

    http://blog.marcelsel.com/archive/2011/05/12/la-belgique-bientot-negationniste.html

  4. Youri
    16 mai 2011 à 12 h 01 min

    Commentaire d’un blogueur sur l’article de Marcel Sel dont je parle ci-avant.

    « Et si le but de toutes ces manœuvres n’était pas précisément de pousser les Francophones à bout pour leur faire prendre l’initiative de la scission du pays ?
    Et si l’absence de réaction des politiciens francophones apportait la preuve à contrario que la formule Wallonie-Bruxelles n’est pas viable et qu’ils n’y croient pas au fond d’eux-mêmes, ce qui les pousse à préférer tout subir de la part des Flamands plutôt qu’accepter l’éclatement du pays ?

    Écrit par : Bernard (Rouen) | dimanche, 15 mai 2011 « 

    • 16 mai 2011 à 12 h 19 min

      à cela je répondrais que c’est un beau hors-sujet… Et surtout que les partis francophones ont réagi; donc en plus c’est dans l’erreur.
      Il ne faut pas tout mélanger non plus; je pense que nos hommes politiques sont assez intelligents pour regarder un débat portant sur la seconde guerre mondiale sans pourtant y inclure un débat sur la réforme de l’état, l’un et l’autre n’ayant rien à voir.

      Et si le but est de pousser les francophones « à bout » ils oublient que nous ne sommes pas dans une république bananière et que s’il y a bien une chose que je dois accorder aux partis francophones (que les partis néerlandophones n’ont pas DU TOUT) c’est d’être patients et réfléchis.

  5. Youri
    16 mai 2011 à 13 h 23 min

    Le but est en fait indirect.
    le but pourrait être de montrer que décidémment Flamands et Wallons sont tellement différents, que tout les oppose, que même un sujet a priori étranger à la réforme de l’Etat les dresse les uns contre les autres.
    Dans ce marigot belgo-belge, chacun se tient par la barbichette et celui qui « commettra l’erreur » sera celui qu’on montrera du doigt comme étant le responsable de l’implosion du « pays ».

    • 16 mai 2011 à 13 h 31 min

      l’éternel discours séparatiste, invariable et toujours aussi peu probant.
      Vous me disiez dans un article réfutant le rattachisme que la France était un grand mélange de cultures, d’idées et de peuples.
      Est-ce qu’un picard pense comme un niçois? Ils peuvent même s’opposer, idéologiquement.

      Alors non, il faudra plus d’arguments que celui-ci pour prôner le séparatisme. Ceux qui sont en conflit, ce sont les hommes politiques peu scrupuleux qui sont arrivés là parce qu’ils sont arrivistes et militants, et que ce sont souvent ces gens là qui font preuve de plus de ténacité.
      Les gens de bonne volonté, on ne les entend pas. Et ce sont eux qui votent, pourtant.

      EDIT: Je tiens à ajouter qu’à propos de cette proposition de loi, il y a eu beaucoup de réactions négatives en Flandre aussi.

      • Youri
        16 mai 2011 à 14 h 12 min

        Le Picard est de la même culture que le Niçois et son « formatage » intellectuel se fait de la même manière. Seuls varient des points qui n’influencent pas la manière de juger les choses. Mais leur idéologie est identique.
        Force est de reconnaître qu’en ce qui concerne le Wallon et le Flamand, ce n’est pas du tout la même chose. Et qu’on ne nous sorte pas le cliché éculé qui consiste à s’enrichir de cette différence: on voit bien où elle nous mène.

        Argument bâteau: les braves gens de Flandre ne pensent pas comme leurs élus !!!!
        Mais pourquoi les élisent-ils alors ???? Il reste certainement des modérés au nord du pays à commencer par Groen (je relève quand même que le SPA s’est associé à la volonté d’amnistie).
        Cet argument, maintes fois ressorti, relève de la méthode Coué.
        Et celui qui consiste à considérer la gent politique en discordance avec le peuple relève du populisme.

      • Sanoc
        11 juin 2011 à 23 h 23 min

        « Il ne faut pas tout mélanger non plus; je pense que nos hommes politiques sont assez intelligents pour regarder un débat portant sur la seconde guerre mondiale sans pourtant y inclure un débat sur la réforme de l’état, l’un et l’autre n’ayant rien à voir. »

        Et on se demandera alors pourquoi de nombreuse chose sans utilité ce passe dans le monde. La France a rejoint l’OTAN, super utile me dirait vous… Derrière il y a des enjeux, des entente, des signes diplomatiques.

        Un philosophe débattrez de chose sans avoir de pensé par derrière, un politique doit défendre sa réputation, arranger les problèmes présent et rester sur la scène. Chaque chose qu’il entreprend vise a des fin présente.

        « Les gens de bonne volonté, on ne les entend pas. Et ce sont eux qui votent, pourtant. »

        Non on ne les entend pas… Il faut dire que certaine idées sont dur a porter. Vous voyait vous des Nazis courir dans la rue en disant « Voter Hitler!! C’est super Moral!!! »

        Vous voyait des gens dire dans la rue que les roumain sont le problème de toutes chose? Et pourtant depuis que en France il l’écrive sur des écrit présidentiel sa ce dit facilement -_-

        Alors non on ne les entend pas parler, mais on les entend gronder dans le fond derrière leurs urinoirs.

        « une chose que je dois accorder aux partis francophones (que les partis néerlandophones n’ont pas DU TOUT) c’est d’être patients et réfléchis. »

        T’inquiète pas qu’il y a des abrutis partout. Tu serait surpris a plusieurs reprise… Mais en revanche je pense que les critique gratuite de ce genre sa ne marche que dans les propos de bistrot… Ici le niveaux des gens qui écrivent (hormis moi) est assez élever pour ne pas ce faire avoir comme cela.

        Pour ma part je ne sait pas ce qu’il veulent faire a travers ce débats, veulent-il dissoudre et séparer comme le dit notre ami, cela ne va t-il pas plutôt faire réagir et rapprocher. Pour sa il faudrait que je connaisse chacun d’eux, toujours plus. Mais sa n’empêche pas de porter attention a leur dire, de porter attention au réaction et de faire valoir notre opinion ensuite.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :